who's on line ?

Nous avons 38 invités en ligne

logo-araaslanian
www.paradis.fr
(foto : Ara Aslanyan)

logo-book
la boutic

yukos
Mikhail Khodorkovsky

logo-vassili
Vassili Alexanian

l'Arménie PDF Imprimer Envoyer
Le souvenir obsédant du génocide perpétré en 1915 réduit souvent l’histoire de l’Arménie à celle du martyre que subit alors ce peuple, établi depuis plus de vingt-cinq siècles sur les hautes terres situées à l’est du plateau anatolien et au sud du Caucase, au cœur d’une région perpétuellement disputée entre les grands empires qui se succédèrent en cette région du Proche-Orient.



Confrontés aux ambitions successives des Perses – qu’ils fussent achéménides, arsacides, sassanides ou, plus tard, safavides – des Romains puis des Byzantins, des Arabes, des Turcs Seldjoukides puis ottomans, enfin des Russes à une époque plus récente, les Arméniens ont réussi à préserver, malgré toutes les vicissitudes d’une histoire le plus souvent dramatique, une identité nationale, culturelle et religieuse qui force l’admiration.
ar-grenade29

Héritiers de l’ancien royaume de l’Ourartou qui sut si bien résister aux terribles armées assyriennes, influencés à la fois par la culture hellénistique et par le monde iranien voisin, ils vont trouver dans l’adhésion au christianisme monophysite l’occasion d’exprimer une différence qui s’affirmera au fil des siècles et constituera le terreau sur lequel fleurira une culture originale qui devra beaucoup à une diaspora nombreuse et ancienne.

ar-ararat1

Accroché à ses montagnes et attaché à sa tradition chrétienne dans un environnement musulman hostile, le peuple arménien a su relever les nombreux défis que lui a lancés une histoire difficile, marquée à l’époque contemporaine par les odieux massacres qui ont abouti à sa quasi-disparition dans la majeure partie de son territoire historique. Avec un espace réduit aujourd’hui à celui de l’ancienne république soviétique, avec la majorité des siens à l’extérieur de ce territoire enclavé aux ressources limitées, l’Arménie pourrait ne plus être que l’ombre de ce qu’elle fut mais la force de son affirmation identitaire, le souci de préserver son prodigieux héritage et la sympathie qu’inspire son peuple victime d’un génocide toujours nié par l’État turc laissent penser qu’elle est en mesure de construire un avenir à la mesure de ce que fut son si riche passé.

logo_navasard